Culture et enjeux du numérique   

    

Sciences Po Paris - Campus de Poitiers

Mercredi
15911 : 13:30 - 15:30
15912 : 14:45 - 17:45

Instructeur : Colas Zibaut
colas.zibaut@sciencespo.fr


Syllabus
Programme des séances
Explorations numériques
Outils logiciels
Bibliographie - liens utiles
Ajouter un document au Drive




Description du cours




Dans les années 1990, alors qu'Internet et le Web se démocratisaient lentement, un quasi-consensus sur leur impact social positif probable semblait surgir de nulle part. On entrait dans l’ère de l’utopie numérique. Internet allait niveler les hiérarchies sociales, distribuer et personnaliser le travail, et dématérialiser la communication. Les protocoles du Net étaient censés incarner de nouvelles formes égalitaires d'organisation politique. Ils offraient les fondements technologiques d’un commerce de pair à pair et, avec eux, la fin du pouvoir des entreprises -en tout cas selon certains-. Et même au-delà des considérations économiques et politiques, la frange la plus enthousiaste a pu suggérer que ces mêmes protocoles pourraient enfin relier l’humanité désormais désincarnées en une seule électrosphère harmonieuse.


Mais alors qu'Internet était initialement perçu comme une technologie pouvant être utilisée à des fins émancipatrices, il semble aujourd'hui être devenu un formidable instrument de pouvoir étatique et économique.


Ce cours vise à fournir aux étudiants les outils nécessaires pour décoder ce monde infusé de numérique dans lequel nous vivons et mieux comprendre pourquoi le projet émancipateur longtemps associé à cette technologie a été freiné, amendé, et plastifié.


Pour ce faire, nous allons procéder selon trois axes principaux : décoder (1), coder (2) et explorer (3).


Le premier axe consistera à décoder la culture numérique et  sera une approche transversale du numérique, couvrant l'histoire, la sociologie, l'anthropologie, les études sur les médias, les études sur les sciences et les technologies et les études sur les logiciels.

Cette approche théorique sera soutenue par un deuxième axe de coding, par lequel les étudiants seront exposés aux aspects pratiques de la création d'objets numériques tels que des sites internet, des vidéos et des podcasts audio. L'idée générale est de comprendre comment les logiciels fonctionnent et opèrent sur la “matière numérique”.


Ces deux apprentissages, connaître les cultures numériques et pratiquer le numérique, seront mis au service du principal exercice du cours, celui de produire en petit groupe une exploration numérique. Il s’agira de conduire une enquête sur un sujet précis (sur l'impact social, économique et/ou politique des technologies numériques sur les comportements et les pratiques humaines) et de rendre compte de votre enquête de façon numérique (un site web, une chaîne YouTube, un compte Instagram, un lecteur SoundCloud, des vidéos TikTok etc.).

Charge de travail



La principale charge de travail de ce cours est la réalisation en groupe de l’exploration numérique. Mais chaque séance de cours demande aussi une préparation.


Vous devez consacrer entre une et deux heures par semaine au travail de cours, y compris la préparation des lectures, le visionnement des vidéos assignées et l'avancement de votre exploration avec votre groupe.


Mode de validation


1. Participation (jusqu’à un point supplémentaire sur la note finale)


  • Il vous sera demandé d’être activement engagé pendant le cours et d’intervenir régulièrement pour enrichir les discussions collectives, notamment en complétant et en réfléchissant à toute vidéo ou lecture hebdomadaire assignée. Toutefois, votre note de participation ne reposera pas uniquement sur votre prise de parole en présentiel.
  • La qualité de votre écoute et de votre attention sera aussi prise en compte.
  • Et vous pourrez également participer “de façon numérique” en envoyant des articles, des réflexions, etc. aux autres étudiants de la classe dans les groupes de discussion du cours (emails; google doc; etc.).


2. Exercice individuel : note réflexive pour l’exploration numérique (30%) - à remettre séance 5, le 06 octobre 2021



Pour la 5ème séance, vous rédigerez une note réflexive d’une page. À partir de la lecture d’un article scientifique, d’un article de presse ou d’un chapitre ouvrage, vous dégagerez un fait, un concept ou une théorie qui sera utile pour conduire votre exploration numérique.
  • Il s’agit d’un exercice assez libre, mais qui doit faire une page maximum.
  • À partir de cet article, vous devrez en extraire un concept pertinent pour votre exploration et écrire une note personnelle sur la notion (le fait, la théorie, l’étude de cas) et montrer sa pertinence et l’usage que vous souhaitez en faire lors de l’exploration. L’articulation entre le concept étudié et sa résonance dans votre projet final sera le critère principal d’évaluation de cet exercice. Il s’agira d’être le plus précis possible, sans se perdre dans des propos trop généraux.
  • Votre papier devra être uploadé sur le drive de la classe.

3. Exploration numérique (70%) - à remettre séance 8, le 10 novembre 2021



  • Par groupes de 3 ou 4, vous réaliserez une étude sur une pratique, un service, une plateforme, etc. dans l'espace numérique. La liste des sujets d’exploration disponible vous sera communiquée lors de la première séance.
  • La présentation de cette exploration devra se faire sous un format numérique (site web, série de vidéos, podcast, mais aussi éventuellement une discussion Reddit, une page Facebook ou Instagram, un compte Tiktok, etc.)
  • Vous essayerez d'être créatif et de donner un ton personnel à votre exploration, notamment en tenant compte des spécificités de la plateforme de publication.
  • Le rendu final ne doit pas être excessivement long (par exemple la durée maximale pour un podcast sera de 30 minutes, pour un compte Instagram, une vingtaine de posts, etc…). La qualité de la production, à la fois formelle et sur la mobilisation d’une problématique pertinente seront clés.
  • La capacité à utiliser les données récoltées et à leur donner une forme pertinente sera aussi centrale dans l’évaluation